• Accueil
  • > forum social du maghrebien

forum social du maghrebien

 

 

S.N.A.P.A.P 

 

 

 


 

 

 

 

Présenté par Mr HOUARI KADDOUR President du conseil national de sante publique

 

 

 

 

INTRODUCTION 

 

                A notre arrivé du vole Alger Casablanca nous avons été accueille par un organisateur du forum, après la vérification des noms des déférentes participants (es) des organisations (syndicales, associations et représentant de la ligues algérienne des droits de l’homme), un bus réservé spécialement pour les délégations pour rejoindre l’hôtel qui doit abriter cette dernier. 

                Arrivé sur les lieux devant l’hôtel de trois étoiles el mourabitoune dans la ville d’el djadida au centre ville, déjà quinze heures passée (15 heures) hors que les inscriptions devaient être faite ver seize heures de la même journée du 25/07/2008 a l’université chouaib edoukali a quelque kilomètres, après la réservation des chambres pour l’ensemble des participants, ils as été convenue de faire l’inscription le lendemain la matinée. 

                La journée du 26/07/2008 a connue une foule et des chaines des différentes délégations des pays devants la résidence d’El-Jadida qui est a quelque deux cents mètres de l’université ou devrait ce déroulé les différentes manifestations pour l’inscription et le payement de leurs cotisations et ou frais de participation, après avoirs terminé les différentes étapes et la récupération des badges et le programmes du forum pour chaque participants, nous nous sommes dirigé ver l’université pour commencé nos travaux. 

                L’importance de ce forum qui as regroupé des différentes organisations de l’union de toute les forces de la région et un espace ouvert pour le dialogue et l’échange d’idée et d’avis, un moyen pour réaliser l’union des peuples ( qui est le slogans de ce forum « un Maghreb des peuples est possible », leur foie et les principes du forum sociales mondiale et leur adhésion, pour lutter pour la liberté de circulation pour tous, contre la mondialisation, les guerres et le nouveau libéralisme et contre les répressions des états policier, pour une construction d’un monde meilleur pour l’homme et la nature et de construire ce que nos états ont échoué de réaliser. 

                 L’ensembles des d’déclarations et communiqués n’ont pas manqué de réitérer leurs engagement pour la construction d’un Maghreb des peuples et leurs engagement à lutter conjointement contre le néolibéralisme, la marchandisation du monde, contre la destruction des ressources naturelles, et pour un Maghreb démocratique et poussé nos états a l’application des lois et conventions nationaux et internationaux  suites aux violations massives des droits et libertés fondamentaux et les atteintes à la dignité humaines, dont sont victimes toutes les catégories (syndicales, associatives, migrants, réfugies…….). 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

                Un standing et une exposition de photos d’articles de journaux et de brochures de témoignages vivants des résistances et des souffrances en faveur des libertés et de la dignité de l’être humain, qui ont attiré une foule de visiteurs (es) et participants (es) exprimant leurs solidarités et leur soutien au militant syndicaliste et aux grévistes (es) de la faim depuis le 14 juillet 2008 au siège du SNAPAP à Alger, en signe de solidarité et de soutien à cela plus de 3500 signatures recueillies pour ces derniers. 

     

1-le comité de femme/ 

       *-Des activités de la femme algérienne syndicaliste en grève  de la faim qui                             

            souffre à l’hôpital zmireli el Herrach Alger avant notre départ. 

       *- pour la défense du service publique, sur le statut, le harcèlement, les                

            entraves et poursuite judiciaire, ainsi que le rôle que la femme joue pour la     

           défense des droits de la femme dans la société. 

        *-les souffrances et les problèmes que la femme travailleuses ne cesse de       

            rencontrer dans son milieu de travail.     

 

 

 

 

 

 

Le Combat des Femmes Syndicalistes du SNAPAP 

Doter d’une feuille de route 

 

1) – Inciter les Femmes à s’investir dans l’activité syndicale autonomes

2) – Retrouver la confiance en elle-même pour :

      * S’Affirmer en tant que femme citoyenne à part entière.

      * S’Exprimer librement en dehors des préjugés tabous.

      * S’Affranchir de toutes les femmes de tutorat pour cela :

      *Collaboration des femmes travailleuses avec la société civile

       Une stratégie est initiée pour concrétiser ce projet :

1)      Moyens humains et matériels.

2)      Couverture juridique.

3)      Programme.

a)      Information.

b)      Formation

c)      Sensibilisation

d)      Mobilisation

e)      Action

Contraintes 

Craintes 

Propositions 

Préjugés, tabous traditions

Diffamation atteinte à la dignité

Prise de parole Débats masse média

Harcèlement sous toutes ses formes

Blocage à l’investissement syndical.

Dégradation et sanctions sévères

Instauration de loi contre toute discrimination.

Instauration de loi contre le harcèlement

Aider les femmes par le biais de cellule d’écoute (PSY Juriste)

Retraitissemen du champ syndical.

Obstruction aux activités syndicales des femmes travailleuses affiliées aux syndicats autonomes.

L’instauration du climat de terreur.

Dilution de la masse syndicale.

Levée des sanctions à l’encontre des syndicalistes.

Réhabilitation des droits régissant les mouvements syndicaux.

Solidarité nationale et internationale.

Inaccessibilité a la promotion professionnelle.

Désengagement

Démotivation

Égalité, équité, parité

Inciter les gestionnaires à œuvrer dans la transparence.

Conditions du travail

Non disponibilité de la facilitation à l’exercice professionnel (cantines, crèches, transport, centre médical).

Absence total le de la femme travailleuse de son foyer.

Retentissement négatif sur la famille.

 

Retard

Sanction

PREJUDICE MORAL ET PHYSIQUE

Stress continu

Congres répètes

Absentéisme.

Pas de vie propre à elle.

Déséquilibre et dislocation familiale

 

Améliorer les conditions de travail. par : crèches mitoyennes

                    Cantines

                    Transport du personnel.

Revoir le volume horaire ; la proposition du plein temps de 08h à 14h30.

 

Dégradation vertigineuse du pouvoir d’achat.

La femme syndicale subit les conséquences qui s’engendrent cette dégradation du pouvoir d’achat. Toxicomanie

Prostitution  Suicide

Déperdition scolaire

Travail d’enfants

Harragas

Retour des maladies liées à la pauvreté et le mal nutrition.

Déviation dans le milieu social et professionnel et répercussion négative sur son entourage.

Mauvais assainissement (non disponibilité d’eau courante.)

Non raccordement du gaz de ville dans certaines régions du pays (froid non disponibilité en hiver de gaz butane)

La non considération des femmes divorcées et célibataires pour s’acquérir d’un logement sociale.

 

Informer

Sensibiliser les femmes travailleuses sur les risques professionnels non reconnue et non classée

Pousser et inciter les autoriser à la reconnaissance de ces maladies comme professionnelles et les indemniser. Risques professionnels

Revalorisation et révision de la grille salariale avec les vrais partenaires sociaux.

Création d’emploi.

Réinsertion des jeunes  futures femmes travailleuses par IEC(information ,éducation ,communication)grâce aux cellules de proximité.

Freiner les abus administratifs à l’égard de cette couche sociale ;

Appeler l’instance concernée à prendre en charger ce problème engendrant la promiscuité (mères célibataires, maladies sexuelles.)

 

Difficultés à l’accès au service public des handicapés moteurs et non voyants

Le non généralisation des centres spécialisés aux enfants handicapés et l’inexistence des centres aux enfants handicapés en bas âge

Marginalisation

Exclusion

Non respect des relations humaines.

L’application des lois relatives aux personnes handicapées.

Le Non respect des lois Algérienne et les conventions internationales de OIT et  l’ONU ratifiées par l’Algérien.

Créer des centres spécialisés pour les enfants handicapés en bas âge.

Penser à redynamiser le corps des assistantes sociales pour leur prise en charge.

 

CONSTAT 

 

* Le non respect des libertés syndicales. 

* Le non respect des lois anti-corruption. 

* La non application des conventions internationales de l’OIT et des organismes de          

              L’ONU ratifie par l’Algérie. 

 *Et l’absence d’un Etat de droit 

* Les entraves à l’exercice du droit syndical. 

* La violence contre les femmes. 

* Les techniques de la communication. 

* La mondialisation. 

* Le droit de l’homme et Droits des Femmes Travailleuses. 

* L’égalité des chances. 

Les thèmes retenus dans ce programme portent essentiellement sur les difficultés socio professionnelles, notamment les conflits découlant du non respect des lois réglementant le travail. 

 

              - participation du comité de femme à la préparation du forum social maghrébin de l’alter mondialisation, à BOUZNIKA MAROC. 

              - l’élaboration d’un questionnaire comportant des paramètres spécifiques aux vécus des travailleuses dans les différents secteurs pour mieux se rapprocher des femmes travailleuses, recensement des entraves, atteintes et problèmes socio professionnels. 

Ce plan d’action comporte : 

 

1)     – organisation de rencontres internes avec les femmes cadres syndicalistes. 

2)     – Elaboration d’un calendrier de sorties au niveau de la base. 

3)     - Organisation de rencontres régionales ; ces rencontres permettront : 

              - Instaurer la culture de l’échange. 

              - Instaurer la culture de la solidarité. 

              - Faciliter la communication large. 

              - Elargir la base syndicale. 

      4) – Organisation d’une université d’été 2008. 

      5) – Organisation d’un regroupement pour le 26 Janvier 2008 pour le forum social mondial. 

      6) – Création d’une cellule d’écoute sur le harcèlement au milieu professionnel. 

 

- Après adoption du plan d’action des exercice pratiques ont été effectues sur le panier vital quotidien afin de faciliter la compréhension du panier vital et faire bénéficier les cadres syndicalistes de la base. 

- Le principe du panier vital permettra de démontrer analytiquement la pauvreté, la précarité dans lesquelles basculent les fonctionnaires. 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-le comité de jeune moins de 35 ans/ 

         *-De différents documents et photos parlantes sur les difficultés rencontrées          

            et les risques dont ces derniers ne sont livrés sans aucune garantie, et   

            qu’après de langues années d’étude et de sacrifice, pour ce retrouvé avec 

            des années  d’expériences de simples remplacent dans des écoles éloignées 

            et sans moyen de transport. 

 

          *-un réseau entre les jeunes des différentes payés qui as pour slogan, qu’un Maghreb des peuples est possible.    

 

 

 

   Les ateliers autogérés, l’activité impulsées par les associations, les mouvements et les organisations l’espace qui est un lieux d’articulation de la planification pour un Maghreb uni des peuples ont défini une stratégie de groupes de coalitions, de réseaux  et de mouvements autours des actions, actuelles et à venir dont le snapap  par ses différente structure (Comité de femme, comité de jeune, comité de suivie de la grève de faim des enseignants(es) contractuelles), et d’autres cadres syndicales qui activent aussi (dans des associations et la ligues des droits de l’homme algérienne) délégué pour représenté leur structure, ont profité d’assisté et de participé a des différentes travaux. 

        Parmi les axes tracé par le mouvement syndical de contestation maghrébin, les perspectives et le mouvement syndical d’aujourd’hui  et de demain dans le Maghreb (Maroc, algerie, tunisé, lybie, mauritanié) et dans l’Europe et le monde. Face aux verrouillages politiques et syndicaux, les entraves dans toutes ces formes et les déférents conflits. Démocratie, droits de l’homme et diversité culturelle. 

        Des débats et propositions récoltées tout au long de ce séjour, tel que protestation devant l’entrée de l’université CHAIB DOUKALI EL DJADIDA      le 27juillet2008 pour dénoncé le silence des responsables en Algérie, au Maroc et en Tunisie. des slogans de dénonciation et des prise de parole des différente pays  tel que la grève de la faim des 40 enseignants contractuels au siège du SNAPAP en algerie,  et ceux d’IFNI de GUAFSSA, MAROC, RDIF, OUM L’AARAISSE, ALMAHALWI, TABDIT…..  Et qu’un Maghreb des peuples unies et possible.   

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Le dernier jour à la clôture du forum social, qui as réuni 28 pays, d’abord l’approbation de la charte vers un Maghreb des peuples puis l’intervention du président de la commission de suivi des grévistes de la faim en Algérie, pour expliqué et donné un aperçu des condition dont ce trouvent l’état de santé de ces derniers et les conditions de vie et de travail dans l’Algérie, et la dénonciation de l’état policier, les poursuite judiciaire d’exploitation, de privatisation et le harcèlement le verrouillage des libertés et le non respect des droits de l’homme, de leur coté la parole à été donné aussi aux représentants d’autre pays du Maghreb afin d’étalé de leurs coté l’ensemble des problèmes.      

Laisser un commentaire